60 ans of MBS

« Vous êtes le premier à tirer des ficelles dans la mer ». Ainsi écrivait le Prince Ranieri III de Monaco à Carlo Riva quand il a vu les deux premiers quais flottants dans la magnifique baie de Port Hercule. C'était en 1959 et le "pionnier du nautisme" avait choisi Monte Carlo comme vitrine de ses vedettes en acajou étincelant, construisant la deuxième station Riva, le Monaco Boat Service, aujourd'hui dirigé par sa fille Lia. « Je m’excite toujours quand je pense à ces années et à la confiance et à l'estime qu'il a placées en moi Monseigneur, me donnant carte blanche pour construire les jetées », raconte l'entrepreneur nautique de Sarnico, très aimé par les monégasques et la famille Grimaldi. En 2005 le Prince Albert II de Monaco, président du Yacht Club, lui a décerné le prestigieux titre de « Personnalité de la Mer », plaque placée à côté du légendaire navigateur Tabarly et du roi Juan Carlos d’Espagne.

Carlo Riva n'assistera pas au nouveau siège de l'historique Yacht Club de Monaco dont il est un membre mémorable. Pas pour être snob, mais simplement pour des raisons d'âge : à 92 ans les efforts commencent à se faire sentir. Mais ce sera le salon dédié à l'Aquarama à parler de lui, de ses rêves d’acajous qui remuent les désirs des armateurs partout sur la planète. On reste bouche bée lorsque on rentre dans la galerie de stockage du Quai Antoine 1er réalisé en 1962 et creusée sous la forteresse du Palais Grimaldi pour accueillir 100 bateaux. Les aiguilles de l'horloge ont avancé, de nouveaux yachts et de nouveaux designs sont nés, mais pour les Riva en acajou le temps s'est arrêté. La grandeur d'une marque nautique, capable de suivre le rythme et de répondre aux défis imposés par le marché, réside dans la recherche et l'innovation continues, ne jamais se lasser d'expérimenter pour avoir le meilleur, toujours et dans tous les cas », conclut Carlo Riva qui a toujours aimé cette philosophie de travail.

Français
Monaco Boat Service